07/11/2011

Les garçons de café : garantie d’emploi

 

En trois ans seulement, les robots serveurs ont fait leur apparition au Japon, en Corée du Sud, à Hong Kong, en Chine continentale et en Thaïlande. A Bangkok, les clients du restaurant Hajime sont ainsi servis par des automates déguisés en samouraïs.

Ces humanoïdes vont-ils déferler en Occident ? Peut-être. Mais ils resteront moins compétents que les humains pendant encore un bon moment. “Ils ne peuvent pas plaisanter ni vous dire : j’ai goûté ce dessert la semaine dernière, vous allez adorer”, explique Illah Nourbakhsh, professeur au Robotics Institute de l’université [américaine] Carnegie Mellon. A vrai dire, ils peuvent tout juste interpréter des commandes vocales de base comme le fait un téléphone portable à 50 dollars. Ils peuvent apporter des plats et débarrasser, mais selon un parcours prédéterminé, et ne savent que ralentir ou s’arrêter pour éviter une collision.

Ils coûtent également bien plus cher que les humains, surtout en Asie, où un serveur est généralement payé moins de 10 dollars [7,35 euros] pour dix heures de travail. Les deux robots du restaurant Hajime ont coûté 930 000 dollars [684 000 euros] au total.

Dans combien de temps verrons-nous apparaître des automates capables de répondre aux clients et de slalomer entre les enfants pour moins qu’un salaire d’humain ? “Dans quarante ans, prédit Illah Nourbakhsh. Personne ne veut trop investir dans ce domaine, car les humains font très bien ce boulot.”

 

08:29 Écrit par bk212103 dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Disparition de Lamoureux Robert

lamoureux.jpgEn plus d’être un héros du peuple, et donc un immortel, Lamoureux était aussi une icône du Monde d’Avant. De l’époque où les Français formaient un peuple trousseur et buveur, et disons-le, dominateur et sûr de lui -y compris dans la débâcle, quand tout, mais alors tout, fout le camp.

A défaut de savoir faire la guerre aux Alboches, en ce temps-là nos élites excellaient dans la guerre déclarée aux patois. A Paris, la peur des pauvres (classes laborieuses, classes dangereuses) s’est traduite par une tentative d’éradiquer leurs argots. Le poissard, l’argot des Halles, de ports et du « peuple » parisien des faubourgs s’est mué en « parigot », charmant parler devenu objet folklorique au même titre que l’habit provincial, une fois la menace sur l’indivisibilité de la république levée.

Le cinéma et la culture populaire de l’entre-deux-guerres et de l’après-guerre nous ont laissé quelques vestiges comme le célèbre « atmosphère » de l’Hôtel du Nord ou le moins éternel « rififi ».

Robert Lamoureux était le dernier vestige de cette époque révolue, le dernier chaînon fragile d’une tradition remontant au XVIIIème siècle. Les cabarets des années 1940 où Lamoureux a débuté sa carrière gardaient encore quelque chose de ce monde déjà menacé d’extinction par la TSF. La Première Chaine et la Nouvelle Vague lui auront donné le coup de grâce.

 

08:19 Écrit par bk212103 dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

2000 ans de retard et une religion aveugle

 

A l'heure où nous voyons en boucle sur toutes les chaînes de TV l'appel de
l'Unicef, je rappelle à tous que les pays de l'Afrique concernés sont
majoritairement musulmans mais que tous ces frères sont en guerre fratricide
et chassent leurs frères, les laissent mourir de faim sans état d'âme.

 • Que font les pays voisins...musulmans de surcroît ? RIEN
 • et le Croissant Rouge (équivalent de notre Croix Rouge)..Rien.
 • Mais c'est à nous de donner...il manque 1 (et pas 2 ni 3)milliard
d'euros...

Peut-être qu'au lieu de construire des hôtels de luxe, d'acheter des 4/4 ou
de faire des patinoires dans le désert il faudrait que chaque Emirat ou
autre pays ouvre son porte monnaie au lieu de demander aux ouvriers français
qui gagnent le Smic d'ouvrir le leur...

Et si chaque musulman d'Europe et d'ailleurs donnaient un euro pour
l'Afrique, voilà un geste qui les conduirait arab.jpgcertainement au Paradis !

Voilà des décennies, si ce n’est plus, que ces pays sont dans la misère et
régulièrement on nous matraque avec des images terribles de populations qui
sont appelées à disparaître !!!!!!!!!!! femmes enfants sont mis en avant
afin de nous culpabiliser un peu plus et ceci dans le but de nous soutirer
de l’argent.

Femmes musulmanes qui avec leur croyance font plein enfants alors qu’elles
savent pertinemment qu’elles ne pourront les nourrir !!!!!!!

Peu d’hommes dans ces reportages...pourquoi alors que ces géniteurs
engrossent leur harem et des gamines à peine pubère, ne sont-ils pas
conscients et responsables de leur folie ?

2000 ans de retard et une religion aveugle font de ces peuples des condamnés pour l’éternité………

Croyez vous encore que c’est de notre faute et que nous devrions nous sentir
responsables de tant de misères ????

Lorsque que dans un pays il y a plus de balles de fusil que de grains de riz
nul ne saura jamais rien changer malgré toute la bonne volonté et tout l’argent
du monde !!!

Triste mais hélas bien réelle
Bonne journée à Tous et MEDITEZ bien!

07:47 Écrit par bk212103 dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

04/11/2011

SECHERESSE sur le Danube

Le bras du Danube qui dessert le port de Sulina, l'un des principaux axes navigables du delta du Danube, en Roumanie. Le Danube est un des fleuves les plus difficilement navigables du continent. Malgré la Stratégie de l’UE pour le Danube, la sécheresse estivale a généré des niveaux d’eau excessivement bas et provoqué le plus gros embouteillage que connaît actuellement l'Europe...

Dans le bassin du Danube, le deuxième plus grand fleuve d’Europe après la Volga, l’été n’a pas été pluvieux mais sec. Du sud de l’Allemagne jusqu’à la mer Noire, il n’est pratiquement pas tombé une goutte depuis juin. Sur les mille derniers kilomètres, en Serbie, en Roumanie et en Bulgarie, ce niveau bas des eaux cause un énorme engorgement du trafic.

Les problèmes sur cette longue voie imagesCAT40O6H.jpgnavigable remontent littéralement à la surface. À Prahovo, un port serbe sur le Danube, les flancs rouillés d’un navire de guerre allemand de la Seconde Guerre mondiale émergent de l’eau en conséquence de ce bas débit. Les Allemands ont eux-mêmes fait couler une flotte, durant l’été 1944, pour éviter que ce matériel de guerre ne tombe aux mains des Russes et des partisans qui progressaient. Aujourd’hui encore, vingt-deux navires allemands reposent au fond du fleuve en Serbie et plus de cent du côté roumain.

C’est un héritage, qui le plus souvent, passe inaperçu. Les bateliers expérimentés du Danube le contournent déjà depuis des décennies, de même qu’ils slaloment le long des endroits peu profonds et veillent à ne pas jeter l’ancre dans l’un des huit sites serbes où le fleuve peut encore contenir des bombes non explosées des attaques aériennes de l’OTAN en 1999.

La voie navigable est bien indiquée, assure le capitaine Srecko Nikolic qui travaille à Prahovo pour le ministère de l’infrastructure. Mais pour que les bateaux puissent continuer leur route, il faut qu’il y ait assez d’eau dans le fleuve. Jusqu’à Prahovo, passe encore, grâce à deux barrages construits dans les années soixante. Ensuite commence, selon Nikolic, le plus gros embouteillage que connaît actuellement l'Europe.

07:59 Écrit par bk212103 dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

03/11/2011

RIEN QUE LA BOUFFE LOCALE

Interdire les kebabs dans les centres-villes pour des raisons de sécurité est considéré comme étant une politique de droite, mais si c’est pour sauver le “made in Italy” ça devient une politique de gauche. La bataille en cours dans la Péninsule pour éloigner les restaurants étrangers des lieux touristiques est devenue transversale.

Et elle ne concerne pas seulement les kebabs mais aussi les bars à sushis, les fast-foods américains, les pubs irlandais, les restaurants chinois, etc. Cette guerre a été déclarée par la Ligue du Nord [parti d’extrême droite, populiste et régionaliste] et menée au nom de “la défense de l’ordre public et de la lutte contre les dégradations”, à Pavie, Bergame (en Lombardie), Cittadella (en Vénétie) et autres forteresses léguistes.

Chaque fois, les maires ont été taxés de xénophobie et accusés d’agir illégalement. Pourtant, des dispositions similaires ont été adoptées par des équipes municipales de centre gauche qui insistent bien sur le distinguo : “Nous, nous le faisons pour protéger la beauté et les produits typiques de nos villes.” Suscitant des accusations de racisme de la part des ­associations de défense des immigrés, elles ­provoquent aussi la perplexité des commerçants et posent une question redoutable : “Si New York ou Londres avaient imposé des interdictions équivalentes, que serait-il advenu des immigrés italiens et de leurs milliards de pizzas à emporter ?”

Un revirement qui n’étonnera guère ceux qui se souviennent que la première mesure de ce genre a vu le jour à Pistoia (Toscane) en 2007, sur une idée du maire de centre gauche, Renzo Berti.

“Nous avons changé le règlement municipal uniquement autour de la Piazza della Sala [la plus vieille place de la ville], se souvient aujourd’hui Berti. Un fast-food ou un restaurant chinois dans cette zone-là, ç’aurait vraiment été comme un coup de poing dans l’œil. Ce genre de mesure convient tout à fait aux petites agglomérations. A l’époque, certains de nos électeurs nous ont accusés de faire de la discrimination. Nous avons seulement voulu redonner souffle à l’économie locale. Aujourd’hui je constate que notre pari a été gagné.”

 

07:41 Écrit par bk212103 dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

02/11/2011

ORIGINE DES EXPRESSIONS

Pourquoi dit-on que mettre le pain à lenvers porte malheur ?> > 

 

 

Au Moyen Âge, le jour des exécutions publiques, le boulanger réservait un pain pour le bourreau.
Il posait ce pain à l
envers pour être sûr de ne pas le vendre à un autre. Tout le monde savait que ce pain était celui du bourreau, et personne ny touchait.

 Pourquoi au tennis compte-t-on les points par 15, 30 et 40 ?
 

 

 

La façon de compter les points au tennis vient du jeu de paume. 
Ce jeu français, très pratiqué aux 16e et 17e siècles, est l
ancêtre du tennis créé par les Anglais au 19e siècle (« tennis » est dailleurs la déformation du mot français « tenez ! », prononcé par le joueur qui lançait la balle).Au jeu de paume, on suppose que le vainqueur du point devait avancer à chaque fois de 15 pas en direction du filet (15, 30, 45 ou 60 pas en partant de la ligne de service), et celui qui atteignait le filet, situé à 60 pas, remportait le jeu. Le nombre 40 serait un raccourci de 45, trop long à prononcer. Quand les joueurs étaient à égalité à 40, l’avantage consistait à faire 5 pas supplémentaires.

 Pourquoi dit-on « apprendre par coeur » ?
 

 

 

Cette expression est née au Moyen Âge. 
Depuis l’Antiquité, le coeur était souvent considéré comme le siège de l’intelligence, de la mémoir et des sensations (sans doute à cause de l’accélération du rythme cardiaque lors des émotions fortes).
 
 Pourquoi l
eau de Javel porte-t-elle ce nom ?

 

 

Leau de Javel tire son nom du village de Javel où elle fut fabriquée pour la première fois. 
Ce village, qui était situé à l
ouest de Paris, est aujourd’hui un quartier du 15e arrondissement de Paris. Découverte par le

chimiste français Claude Louis Berthollet (1748-1822) à la fin du 18e siècle, leau de Javel fut employée à lorigine pour

blanchir le linge. Elle est aujourdhui utilisée dans le monde entier comme désinfectant et décolorant (son nom

est « bleach » en anglais).

Pourquoi trinque-t-on ?
 

 

 

La coutume de trinquer vient du Moyen Âge. 
À cette époque, les empoisonnements par la boisson étaient courants. Par précaution, les gens qui vidaient leur verre ensemble s’échangeaient un peu de breuvage juste avant de boire. Par la suite, on se contenta simplement de cogner les verres pour échanger du liquide par éclaboussure. Aujourd’hui encore, on dit qu’il ne faut pas commencer à boire avant d’avoir trinqué, et qu’il faut se regarder dans les yeux en trinquant, ce qui est un signe de confiance.
 
 Pourquoi dit-on que « l
argent na pas dodeur » ? 

 

 

Ce proverbe est attribué à l’empereur romain Vespasien (9-79), en réponse à son fils Titus qui lui reprochait d’avoir instauré un impôt sur l’urine. 
Dans la Rome Antique, l’urine était collectée dans les toilettes publiques afin d’être utilisée par les tanneurs pour dégraisser la laine. Vespasien eut l’idée d’établir une taxe sur cette collecte. Critiqué par son fils, il lui mit sous le nez des pièces de monnaie en lui demandant s’il était importuné par l’odeur.. Au 19e siècle, les Parisiens appelèrent leurs toilettes publiques des « vespasiennes » en mémoire de cette anecdote.
 
 Pourquoi dit-on « aller à Tataouine » ?
 

 

 

L’expression populaire « aller à Tataouine » (ou « aller à Tataouine-les-Bains ») signifie aller se perdre au bout du monde. 
Tataouine était un bagne militaire français situé près de la ville de Tataouine, au sud de la Tunisie. Il fut ouvert jusqu’en 1938, année de l’abolition des bagnes en France. Il accueillait les condamnés de droit commun et les soldats punis pour indiscipline. L’éloignement et les conditions de détention, réputées très dures, ont donné naissance à cette expression.
 
 Pourquoi dit-on « nous ne sommes pas sortis de l
auberge » ? 

 

 

Cette expression signifie que lon est dans une situation difficile, et loin den être sortis. 
Elle vient de l
argot où « auberge » signifie « prison », car on y offre le gîte et le couvert. Au Québec (Canada), lexpression équivalente est « nous ne sommes pas sortis du bois ».
 
 Pourquoi dit-on « le jeu n
en vaut pas la chandelle » ?> > 

 

 

Cette expression signifie que lenjeu nen vaut pas la peine.
Jusqu’au 18e siècle, le théâtre était éclairé à la chandelle. Il fallait des milliers de chandelles par soirée, ce qui représentait une somme colossale à l
époque. Si les bénéfices rapportés par la représentation nétaient pas suffisants, ils ne couvraient même pas le prix des chandelles.
 
 Pourquoi dit-on « mort aux vaches » pour insulter la police ?
> > 

 

 

 

Cette expression est née à la fin du 19e siècle. 
À cette époque, les Français se sentaient humiliés par les Allemands. Ceux-ci avaient en effet annexé l’Alsace et une partie de la Lorraine, suite à leur victoire pendant la Guerre franco-allemande de 1870-1871. Les guérites des gardes-frontières allemands étaient surmontées de l’expression « Wache » qui signifie « garde » en allemand. Par extension, les Français insultaient les Allemands d’un « mort aux vaches ». Cette insulte a ensuite été généralisée à toutes les forces de l’
ordre, et est devenue un slogan anarchiste.

 Pourquoi les notes de musique sont-elles appelées ’do, ré, mi, etc.’ ?
> > 

 

La notation « do, ré, mi, fa, sol, la, si » a été créée au 11e siècle par un moine italien. Elle est inspirée dun chant religieux latin :
Ut queant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum
Famuli tuorum,
Solve polluti
Labii reatum,
Sancte Ioannes.
 
Le « ut », difficile à chanter, a été remplacé par un « do » au 17e siècle.

 

 

 

 

     

 

07:20 Écrit par bk212103 dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

29/10/2011

Quatar, folie des grandeurs

Pour essayer de comprendre le phénomène Qatar, tournons-nous vers l’écrivain turc Aziz Nesin, et plus spécifiquement vers son roman Zübük.

L’histoire se passe dans la Turquie profonde et rurale. Le héros, Zübük, est un villageois un peu mégalomane dont le sport favori consiste à convaincre les gens de son importance et à inventer des histoires pour faire croire qu’il jouit de la plus haute estime des décideurs dans des contrées lointaines. Tout cela dans l’espoir d’occuper un jour le poste de maire dans son village.

Nous en avons tous rencontré, des Zübük. Il en existe chez les intellectuels, les politiques, etc. Généralement, on se rend vite compte de Aziz Nesin.JPGleur petit jeu, et on essaie de ne pas trop les fréquenter. Or voici qu’il ne s’agit pas d’un villageois turc de roman mais d’un Etat du Golfe. Il est trop petit pour qu’on le prenne au sérieux, mais il a assez d’argent pour que l’illusion prenne corps.

Le Qatar s’attire la vindicte des régimes syrien et yéménite, tout comme il se faisait insulter par les régimes déchus de Libye, d’Egypte et de Tunisie. Je n’ai pas envie de me retrouver dans le même camp que les régimes dictatoriaux, mais cela ne m’empêche pas de dire que le Qatar est un symptôme de la décadence que le monde arabe subit depuis quelques décennies. On ne peut pas expliquer le phénomène du Qatar en dehors du recul des vieux centres de la civilisation arabe, du Caire à Bagdad en passant par Damas et Beyrouth.

Un symptôme de notre décadence est la possibilité pour quelqu’un [le Qatar] de dire tout et son contraire, de défendre une cause et la cause opposée, de se jeter sur toutes les crises où il flaire une possibilité de médiation, sans être pris en flagrant délit d’incohérence. En période de décadence, ces contradictions ne sont pas une tare mais reconnues comme une valeur.

 

10:32 Écrit par bk212103 dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook