22/06/2011

SIEGES D’AVION !

Rester totalement immobile est inconfortable par nature. Pourtant, c’est précisément ce que nous faisons dans l’avion en restant assis dans la même position des heures durant. C’est pourquoi la conception de fauteuils d’avion est un tel casse-tête, d’autant qu’il faut ajouter à cela la nécessité d’y inclure des rangements, un écran TV et un éclairage.

Les sièges des avions ne sont pas fournis avec l’appareil: ils sont construits à part pour les compagnies aériennes, par des sociétés telles que Weber aux États-Unis, Contour en Grande Bretagne ou Recaro en Allemagne.

Depuis que les sièges des avions semblent voués à une seule et unique tâche, à savoir caser le plus grand nombre de passagers possible –façon boîte de sardines–, on ne discute plus guère du design des sièges.

Les compagnies aériennes devraient peut-être songer à embaucher de nouveaux designers pour concevoir leurs sièges. Aux débuts de l’aviation, le grand designer industriel Raymond Loewy avait travaillé aussi bien sur l’hélicoptère Alouette que sur l’intérieur du Air Force One de John F. Kennedy. Walter Dorwin Teague, dont on se souvient surtout pour l’appareil photo Kodak Brownie, avait conçu l’intérieur du Boeing 377 Stratocruiser. Et Henry Dreyfuss, designer du célèbre téléphone Bell 300, avait dessiné les intérieurs du Lockheed Super Constellation (surnommé «Super Connie») et, plus tard, du Boeing 707.

Il semble toutefois que le design intelligent fasse son retour dans le monde de l’aviation, du moins pour certains passagers. La plupart des fauteuils en classe affaires sont aujourd’hui équipés de prises de courant permettant de brancher son ordinateur portable ou son iPad durant les longs trajets.

Plusieurs compagnies aériennes (Cathay Pacific, Air New Zealand, Air Canada) ont adopté un placement des sièges dit «en épi» dans leurs classes affaires, placement lancé à l’origine par Virgin Atlantic.

Cette disposition des sièges a pour but de permettre à chaque passager d’avoir accès à l’allée (l’un des gros problèmes des sièges qui peuvent entièrement s’allonger étant qu’ils bloquent complètement le passager assis du côté du hublot) et de lui offrir plus d’intimité. En outre, le placement en épi permet d’allonger le siège complètement à plat, comme un lit.

07:12 Écrit par bk212103 dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.