07/06/2011

HARCELEMENT SEXUEL

Seules 12,1 % des femmes ayant subi une agression sexuelle en dehors du ménage en 2005-2006 ont porté plainte et 5,4 % ont déposé une main courante…Il y a une sous-déclaration de la part des victimes, en matière de harcèlement sexuel comme pour toutes les violences sexuelles.

Plusieurs facteurs y concourent. Il est tout d’abord difficile pour les femmes de porter plainte. Beaucoup ont peur de perdre leur travail, surtout lorsque le harceleur est l’employeur. D’autres craignent aussi d’être accusées de dénonciation calomnieuse et d’entrer dans un processus long et douloureux avant une éventuelle condamnation. Il en va aussi de la dignité. Certaines femmes ont dû mal à entrer dans les détails de la vie intime. » harcele.jpgAu final, seule une minorité rapporte donc les faits de harcèlement sexuel.

Or, même dans ce cas, et preuves à l’appui, elles ne sont pas toujours prises au sérieux. Maud, qui a fini par trouver le courage d’envoyer tous les courriels pornographiques qu’elle avait reçus à sa hiérarchie, en a fait l’amère expérience. En gros, on m’a fait comprendre que tout cela n’avait rien d’urgent et qu’on verrait plus tard…

Dans cette affaire, le patron avait « fait du pied » à son employée, lui avait dit qu’il l’aimait, qu’elle lui manquait énormément lorsqu’elle n’était pas là, avait proposé de l’embrasser sur la bouche et aurait placé une revue pornographique dans son champ de vision – ce dernier fait étant le seul contesté par la défense.

Ainsi, non seulement la frontière entre séduction et harcèlement est floue, mais ce dernier est difficile à prouver. Quand il n’y a ni témoins directs, ni messages écrits, on s’attache à démontrer l’absence de motif d’affabuler, on s’intéresse au passé du harceleur et on s’appuie sur la dégradation de l’état de santé de la victime.

Car très souvent, les femmes en portent les séquelles. C’est un délit d’usure : certaines souffrent de problèmes dermatologiques, gastriques, gynécologiques, de dépression.

 

07:11 Écrit par bk212103 dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.