23/03/2011

LIBIDO en PERDITION

Pour la baisse de libido, quand on n’a pas l’excuse d’avoir un cancer, d’être au chômage ou d’avoir
accouché il y a deux mois (seules raisons valables pour ne pas avoir envie de
baiser), c’est très simple, le Dr Jacques Waynberg nous fournit un compte-à-rebours officiel, en ces termes: trois mois d’abstinence car ensuite, cela reste ancré dans la mémoire des
conjoints et ce sera difficile de retrouver les gestes spontanés vers l’autre.
Si cela ne dure pas depuis longtemps, le problème peut se régler au sein du
couple, sans intervention extérieure. Sinon il faut consulter un spécialiste.»

Gageons que les couples de longue date, qui connaissant des périodes de
copulation quotidienne alternant avec des mois de calme plat, doivent bien rire
en lisant cela. En ce qui concerne les troubles de l’érection, c’est si grave, dès 40 ans, que les
laboratoires Lilly se mobilisent généreusement, en partenariat avec vivresoncouple.com, afin qu’aucun homme de 40 ans qui ne bande pas ne soit laissé sur le bord de la route (et
surtout, qu’il ne passe pas à côté d’un revigorant achat de Cialis, cousin du
Viagra, et commercialisé par Lilly)  

A 40 ans, il faut donc bander ou consulter. 

libido.JPG

 

 

 

07:05 Écrit par bk212103 dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.