22/03/2011

ORGASME FEMININ

«En ce qui concerne l’absence d’orgasme pendant le coït, les effets psychiques et physiques sont les mêmes,mais s’y ajoute pour la femme une impression de honte, de dévalorisation.
Elle se sent imparfaitement femme, voire anormale. “Je me sens en dessous
de tout, déclare une femme, je me déteste”.

Ne répète-t-on pas, depuis Sigmund Freud, que l’orgasme clitoridien est le fait de femmes
immatures mais que l’acmé vaginale est la récompense des femmes accomplies. “Dites-moi ce qu’il faut faire”, supplie une femme.


" Ne pourrait-on pas greffer mon clitoris dans mon vagin?” Remarque
pertinente qui rejoint ma méthode d’érotisation du vagin exposée plus loin. Je
rappelle les méfaits de la frustration: la femme a l’impression d’être
abandonnée, d’avoir été exploitée et volée. Elle est déçue et humiliée. Elle
est triste, nerveuse, irritée, voire furibonde. Elle ressent des sensations
pénibles de congestion dans ses organes sexuels et dans son bassin, des
contractures dans les cuisses, ses lombes et son estomac. Certains de ces symptômes
peuvent se pérenniser: état dépressif, congestion des ovaires, crampes
gastriques, etc, sont des conséquences de ces frustrations.  

Du coup, on est en droit de orgasm.JPGs’inquiéter pour la santé des lesbiennes, ou des
femmes qui pratiquent une sexualité n’impliquant pas forcément la pénétration…


Dans l’absolu, il serait déloyal de nier l’utilité ponctuelle de conseils d’experts en matière
d’épanouissement sexuel. Et certaines situations graves, sources de
frustration, de détresse ou de souffrance, justifient réellement une prise en
charge médicale.


Mais l’omniprésence du diagnostic et du traitement dans la médiatisation de la sexualité formate
des comportements qui n’ont souvent que le tort d’être aussi variés que le sont
les individus, les contextes et les situations sexuelles.

 

07:29 Écrit par bk212103 dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.