10/02/2011

LOLcats,RENTABLES ?

Les lolcats rapportent de l'argent. Quelques mois après avoir lancé leur site, Nakagawa et Unebasami l'ont revendu à Pet Holdings Inc., une startup web basée à Seattle.

Pet Holdings fait du mème-marketing: en plus de I Can Has Cheezburger, la société détient aussi Failblog, un site qui rassemble des photos d'échecs retentissants, flops et autres catastrophes gaguesques ; Engrish Funny, une collection de (vrais) panneaux mal traduits ; GraphJam, où les utilisateurs essaient de rendre un peu plus vivants des slides à la PowerPoint (par exemple " Relation argent / problèmes ", un graphique avec une courbe ascendante à 45°) ; et Once Upon a Win, une caverne d'Ali Baba de toutes ces modes passées qu'à l'époque on trouvait géniales (les bracelets d'amitié, les Tortues Ninja, des vidéos de Weird Al). Pet Holdings n'est à l'origine d'aucun de ces concepts. Ils ont à vrai dire passé au crible le flux quotidien des buzz Internet éphémères puis ont racheté ou bien construit des sites autour LOLcats1.jpgdes quelques mèmes dont l'intérêt leur semblait universel et vivace. Ce faisant, ils ont réussi ce qu'une poignée seulement d'autres acteurs d'Internet ? et pas même YouTube ?est arrivé à faire: faire des mèmes un business rentable.

Pet Holdings est fondé en 2007 par Ben Huh, un journaliste devenu entrepreneur, et qui, comme beaucoup en 2007, a développé une fascination pour les lolcats. Huh a été stupéfait de la croissance incroyable du site (chaque mois le trafic était multiplié par deux), et, mieux encore, de la communauté de lecteurs réguliers et de contributeurs qui semblait se développer sur I Can Has Cheezburger, signe pour Huh d'un site aux reins solides. Comme il est de ceux qui ont le contact facile avec des inconnus sur le Net, Huh a commencé à entretenir des liens avec Nakagawa via messagerie instantanée.

Il a aussi présenté à quelques commanditaires un projet de rachat de Cheezburger ainsi qu'un plan de pub: "Il fallait que je leur fasse comprendre qu'avant d'être un site sur les chats, c'était avant tout un site à vocation humoristique. Évidemment que les chats en sont une part essentielle, mais il y a beaucoup plus que ça" affirme Huh. "Les gens demandaient "Maintenant, est-ce que vous allez monter un site sur les chiens, sur les poulets, sur les girafes?" Et je leur répondais "Il est même tout-à-fait possible qu'on fasse quelque chose sur les hippopotames, mais on va très probablement lancer des projets complètement différents." Avec le soutien de ses investisseurs, Huh a fait une offre à Nakagawa par message instantané. Le site lui appartient depuis l'été dernier.

Il n'y a toujours pas de lolhippos, mais Huh a lancé les loldogs, les lolcelebs, et les lolnews. Il aussi ouvert Engrish Funny en janvier 2008 et a racheté Failblog au mois d'avril.

Lorsque Huh a créé sa société, Cheezburger avait une moyenne de 500.000 pages vues par jour. Aujourd'hui l'empire Pet Holdings, c'est plus de 5,5 millions de pages vues quotidiennement, en faisant un des réseaux de blogs les plus populaires du web. La société emploie à plein-temps une équipe de 10 développeurs, designers et administrateurs.

La majeure partie du contenu ? les photos de chats, les vidéos " FAIL ", les panneaux en Engrish ?est générée par l'énorme communauté des lecteurs réguliers ; un business model plutôt équilibré, en somme, et qui aide Pet Holdings à atteindre ses objectifs de résultats. Huh affirme que sa société, en plus d'être rentable, a réussi sa croissance durant une période plutôt difficile pour le marché de la publicité. Cependant, il précise que "rentable" ne veut pas dire "poule aux oeufs d'or.

Laréussite de Pet Holdings est un véritable exploit compte tenu du LOLcats2.jpgcaractère éphémère des mèmes Internet. Comme tout phénomène pop-culture, la plupart des specimens de buzz sur Internet connaissent une célébrité-éclair puis tombent discrètement en désuétude. Certains mèmes sont méprisés aussi vite qu'ils disparaissent, et deviennent alors source de gêne pour tous ceux qui les ont relayés. A posteriori, Mahir et la Hamster Dance sont tout autant dignes d'être appréciés que "U Can't Touch This" et "Ice Ice Baby" - il y a vraiment des gens qui trouvaient ça génial?

Mais jusqu'à maintenant, Pet Holdings a réussi on ne sait trop comment à ne pas investir dans ces mèmes très éphémères. Les lolcats et Failblog touchent à des thèmes intemporels: ? la sempiternelle hilarité que provoquent nos amis les félins et le malin plaisir qui nous pousse à consommer frénétiquement des " schadenfreude". "Failblog pourrait durer des siècles", nous dit Huh. "Aussi longtemps qu'il y aura ne serait-ce qu'un seul être humain sur cette planète, il y aura de quoi alimenter Failblog." S'il y en a deux, le site aura un public.

PS : Un mème est un élément culturel reconnaissable (par exemple : un concept, une habitude, une information, un phénomène, une attitude, etc.), répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus.

 

 

07:48 Écrit par bk212103 dans Réflexions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.